À l’occasion de la parution d’un volume Georges Perec dans la Bibliothèque de la Pléiade